Biotope et la SAFER d’Ile-de-France créent Archipel

Biotope et la SAFER d’Ile-de-France créent Archipel

Biotope - 25 janvier 2017 (mis à jour en mars 2017)

Archipel a pour objectif d’apporter aux maîtres d’ouvrages et aux collectivités une nouvelle solution intégrée de compensation écologique sur le territoire francilien. A travers ce service, Biotope et la Safer IDF entendent structurer une démarche profession­nelle de la compensation écologique, secteur encore embryonnaire en France malgré son inscription dans la loi depuis 1976.

L’Ile-de-France est une zone de pression foncière où le développement urbain, la création récurrente de grands projets d’infrastructures et d’aménagement a, concomitamment aux dernières évolutions législatives, fait émerger de nouveaux besoins en termes de compensations environ­nementales.

« Nous lançons aujourd’hui Archipel, une solution dédiée aux maîtres d’ouvrage public et privés pour s’acquitter efficacement de leur obligation de compensation écologique, présente Claire Poinsot, Directrice Régional Nord Est de Biotope. La compensation écologique ne sera efficace et pérenne que si elle intègre les acteurs économiques des territoires. Sanctuariser du foncier en l’isolant de tout ce qui se passe autour et de tout porteur de projet ne rend pas forcément service à la nature. Il est important de rappeler que l’écologie n’est pas incompatible avec l’activité agricole… ». « L’Ile-de-France perd environ 2 000 ha par an par l’urbanisation : nous voulons absolument éviter d’y rajouter une perte due à la compensation écologique, qui se mesure en centaines d’hectares dans la région », insiste Jean-Baptiste Schweiger, directeur Prospective et Aménagement territorial de la Safer Île-de-France.

Pour répondre à ces besoins croissants et à la nécessité de concilier projet d’aménagement, développement économique et protection de l’environnement, Archipel s’impose comme la première solution de compensa­tion française capable d’accompagner les maîtres d’ouvrage avec les outils de veille foncière et de préemption.

Pour Frédéric Melki, Président de Biotope, « la compensation écologique doit se faire au bénéfice de la communauté et de la nature. C’est pour cela qu’elle doit être l’affaire de professionnels disposant des compétences, de l’approche scientifique et de l’expérience nécessaire. La création d’ARCHIPEL, solution innovante et indépendante capitalisant sur le savoir-faire de deux des principaux acteurs français du foncier rural et de l’environnement, répond à de hautes exigences qui permettront de construire une économie de demain en cohérence avec l’écologie ».

Plusieurs médias ont relayé cette information :

  • Décideurs d'Ile-de-france, 20 mars 2017, Lancement d'un service de compensation écologique pour les maîtres d'ouvrage

Extrait : " Biotope, acteur de l'ingénierie écologique et de la conservation de la nature, et la Société d'aménagement foncier et d'établissement rural (Safer) d'Ile-de-France associent leurs compétences et leurs moyens pour créer le service Archipel. L'objectif est d'apporter aux maîtres d'ouvrages et collectivités "une nouvelle solution intégrée de compensation écologique sur le territoire francilien".

Consultez également le communiqué de presse :

Logo d'Archipel : Crédits : Biotope