Biotope se lance dans la vente de nouvelles technologies

Biotope se lance dans la vente de nouvelles technologies

Biotope - 18/04/2015

Pour compenser un marché français atone, Biotope, le leader de l'ingénierie écologique, basé à Mèze (34), consolide ses implantations sur tous les continents. Il se diversifie aussi dans la vente de matériels innovants, dont il finalisera la conception d'ici fin 2015.

Face à "une activité au ralenti en France", selon son P-dg Frédéric Melki, la société Biotope, leader de l'ingénierie écologique, redouble d'effort sur son développement international. Avec une priorité mise actuellement sur la Chine.

Après la création d'une filiale locale en 2014, Biotope vient d'engranger trois chantiers d'importance : la réhabilitation d'une zone littorale de 300 000 ha (la plus grande roselière du monde) et d'un lac intérieur, qui fait office de halte migratoire pour des oiseaux rares ; un appel d'offres pour la conception d'une "éco-ville", sur une logique de développement durable, aux côtés d'un consortium franco-chinois. Ces développements ont suscité le recrutement de quatre personnes sur place en mars dernier. [...]

Parmi ses autres marchés majeurs, Biotope progresse aussi au Gabon, où elle a ouvert un bureau en 2015 : elle travaille sur une mission d'un an visant à former les fonctionnaires de l'Agence nationale des parcs naturels sur la question des impacts environnementaux. La société héraultaise, en outre, vient de réactiver sa filiale au Maroc, après l'avoir créée en 2013 : un salarié a été recruté en mars 2015 pour prospecter les chantiers énergétiques à venir. [...]

Par ailleurs, Biotope finalise actuellement un programme de R&D aux côtés de l'Ifremer, de l'IRD et de la société bretonne NKE, spécialiste des instruments électroniques de mesure. Baptisé SIMÉO (Station Instrumentale de Monitoring Ecologique dans l'Océan), il vise à "associer sur une même bouée autonome plusieurs instruments de mesure de pointe (radar, sondeur, système vidéo, sonde multiparamètres) qui réaliseront des mesures en continu : l'ensemble des données biologiques, météorologiques, physiques et hydrologiques sous-marines ainsi constituées seront transmises à terre en temps réel pour leur exploitation". La mise à l'eau du 1er prototype est intervenue fin mars. [...]

Pour lire l'article de Anthony Rey en entier, sur La Tribune - Objectif Languedoc-Roussillon, cliquez ici.

Pekin - Crédits : Biotope