Compensation écologique et développement durable : droit à détruire, marchés de dupes, ou outil de réconciliation ?

Compensation écologique et développement durable : droit à détruire, marchés de dupes, ou outil de réconciliation ?

Une session du séminaire Développement durable et économie de l'environnement oranisée par l'Iddri

4 rue de Chevreuse, 75006, Paris, France

mardi 30 septembre 2014

12h30 - 14h30, à Reid Hall

 

Présentation de la session :

Face à une demande croissante d’infrastructures et d’aménagement des territoires, l’exigence de conservation de la biodiversité est mise en danger. Dans ce contexte, la compensation écologique est souvent présentée comme une solution « gagnant-gagnant », qui concilierait maintien de la biodiversité et développement. Mais n’est-ce pas plutôt un droit à détruire ?

Ce séminaire animé par Fabien Quétier (Biotope) et Harold Levrel (AgroParisTech), co-organisé avec le concours du projet de recherche INVALUABLE, permettra de faire le point sur ce débat complexe et essentiel.

 

Intervenants

  • Fabien Quétier, consultant senior chez Biotope.
  • Harold Levrel, professeur à l’AgroParisTech et économiste écologique au sein de l’UMR Cired.

 

Télécharger l'invitation et la présentation de la session

 

Institut de recherche sur les politiques, l’Institut du développement durable et des relations internationales (Iddri)