Espace documentaire

Ecluse - Grande Maire, Portiragnes - Crédits : M. Prat, Biotope.

Espace documentaire

Retrouvez tous les articles scientifiques et techniques rédigés par les experts de Biotope :

  • The Cultural Dimensions of Freshwater Wetland Assessments : Lessons Learned from the Application of US Rapid Assessment Methods in France, Gaucherand, S.; Schwoertzig, E.; Clément, J.-C.; Johnson, B.; Quetier, F. - In Environmental Management, April 2015 - - Berlin [Allemagne] : Springer, 2015. - 15 p. - DOI: 10.1007/s00267-015-0487-z

Résumé :  Given the recent strengthening of wetland restoration and protection policies in France, there is need to develop rapid assessment methods that provide a cost-effective way to assess losses and gains of wetland functions. Such methods have been developed in the US and we tested six of them on a selection of contrasting wetlands in the Isère watershed. We found that while the methods could discriminate sites, they did not always give consistent rankings, thereby revealing the different assumptions they explicitly or implicitly incorporate. The US assessment methods commonly use notions of “old-growth” or “pristine” to define the benchmark conditions against which to assess wetlands. Any reference-based assessment developed in the US would need adaptation to work in the French context. This could be quite straightforward for the evaluation of hydrologic variables as scoring appears to be consistent with the best professional judgment of hydrologic condition made by a panel of French local experts. Approaches to rating vegetation condition and landscape context, however, would require substantial reworking to reflect a novel view of reference standard. Reference standard in the European context must include acknowledgement that many of the best condition and biologically important wetland types in France are the product of intensive, centuries-long management (mowing, grazing, etc.). They must also explicitly incorporate the recent trend in ecological assessment to focus particularly on the wetland’s role in landscape-level connectivity. These context-specific, socio-cultural dimensions must be acknowledged and adjusted for when adapting or developing wetland assessment methods in new cultural contexts.

L’article montre que si les méthodes testées sont globalement en accord sur l’évaluation de l’hydrologie, la priorisation des objectifs de biodiversité diffère entre les méthodes, et n’est pas cohérente avec l’importance généralement accordée en France aux milieux nécessitant une gestion en continu comme les prairies humides. Les américains ont tendance à privilégier une plus forte « naturalité ». On constate aussi l’importance de la façon dont est pris en compte le contexte environnant la zone humide (plus ou moins dégradé, et affectant positivement ou négativement la réalisation des fonctions attendues de la zone humide). Cet article auquel Fabien Quétier (Biotope Conservation) a contributé est disponible ici, après paiement.

  • Species distribution and population connectivity of deep-sea mussels at hydrocarbon seeps in the Gulf of Mexico, Faure, B.; Schaeffer, S. W.; Fisher, C. R.. - in PLoS ONE 10(4) - April 2015 - San Francisco [Etats-Unis] : Public Library of Science (PLoS) - 19 p. - DOI: 10.1371/journal.pone.0118460

Résumé : Hydrocarbon seepage is widespread and patchy in the Gulf of Mexico, and six species of symbiont containing bathymodiolin mussels are found on active seeps over wide and overlapping depth and geographic ranges. We use mitochondrial genes to discriminate among the previously known and a newly discovered species and to assess the connectivity among populations of the same species in the northern Gulf of Mexico (GoM). Our results generally validate the morphologically based distribution of the three previously known GoM species of Bathymodiolus, although we found that approximately 10% of the morphologically based identifications were incorrect and this resulted in some inaccuracies with respect to their previously assigned depth and geographical distribution patterns. These data allowed us to confirm that sympatry of two species of Bathymodiolus within a single patch of mussels is common. A new species of bathymodiolin, Bathymodiolus sp. nov., closely related to B. heckerae was also discovered. The two species live at the same depths but have not been found in sympatry and both have small effective population sizes. We found evidence for genetic structure within populations of the three species of Bathymodiolinae for which we had samples from multiple sites and suggest limited connectivity for populations at some sites. Despite relatively small sample sizes, genetic diversity indices suggest the largest population sizes for B. childressi and Tamu fisheri and the smallest for B. heckerae and B. sp. nov. among the GoM bathymodiolins. Moreover, we detected an excess of rare variants indicating recent demographic changes and population expansions for the four species of bathymodiolins from the Gulf of Mexico.

Voici un exemple d’étude en écologie moléculaire : les données moléculaires ont été utilisées pour étudier l’écologie et la distribution d’espèces avec, en prime, l’identification d’une toute nouvelle espèce. L'article est diponible dans son intégralité ici ainsi que sur le site de PLoS ONE.

  • Get the science right when paying for nature's services : few projects adequately address design and evaluation, Naeem, S.; Ingram, J. C.; Varga, A.; Agardy, T.; Barten, P.; Bennett, G.; Bloomgarden, E.; Bremer, L. L.; Burkill, P.; Cattau, M.; Ching, C.; Colby, M.; Cook, D. C.; Costanza, R.; DeClerck, F.; Freund, C.; Gartner, T.; Goldman-Benner, R.; Gunderson, J.; Jarrett, D.; Kinzig, A.; Kiss, A.; Koontz, A.; Kumar, P.; Lasky, J. R.; Masozera, M.; Meyers, D.; Milano, F.; Naughton-Treves, L.; Nichols, E.; Olander, L.; Olmsted, P.; Perge, E.; Perrings, C.; Polasky, S.; Potent, J.; Prager, C.; Quetier, F.; Redford, K.; Saterson, K.; Thoumi, S.; Vargas, M. T.; Vickerman, S.; Weisser, W.; Wilkie, D.; Wunder, S., In Science (AAAS), Vol. 347, N°6227 (2015) - pp. 1206-1207.

Résumé : Payments for Ecosystem Services (PES) mechanisms leverage economic and social incentives to shape how people influence natural processes and achieve conservation and sustainability goals. Beneficiaries of nature's goods and services pay owners or stewards of ecosystems that produce those services, with payments contingent on service provision (1, 2). Integrating scientific knowledge and methods into PES is critical (3, 4). Yet many projects are based on weak scientific foundations, and effectiveness is rarely evaluated with the rigor necessary for scaling up and understanding the importance of these approaches as policy instruments and conservation tools (2, 5, 6). Part of the problem is the lack of simple, yet rigorous, scientific principles and guidelines to accommodate PES design and guide research and analyses that foster evaluations of effectiveness (4). As scientists and practitioners from government, nongovernment, academic, and finance institutions, we propose a set of such guidelines and principles.

Cet article sur l'amélioration de l'efficacité des paiements pour services écosystémiques auquel Fabien Quétier (Biotope Conservation) a contributé est disponible ici, après paiement.

  • New species of Xanthosoma (Araceae) from Western French Guiana, Croat, T. B.; Pelletier, V.; Salomon, L.; Weigel, J. in Aroideana Volume 37E, Number 2 (December 2014). - pp. 79-88

Résumé : A new species of helophytic Xanthosoma , X. nodosum Croat & V. Pelletier, is reported for western French Guiana. The species is a member of section Xanthosoma and is allied with X. sagittifolium (L.) Schott and X. jacquinii Schott but differs from both of those species by its hydric habit and conspicuously arrayed short knobby root- like propagules on its stem. In addition, Xanthosoma jacquinii also differs by having a spathe tube which is dark purple on the inside.

L'article dont Vincent Pelletier et Ludovic Salomon (Biotope Guyane) sont les co-auteurs peut être lu en consultant le volume 37E, Number 2 sur le site d'Aroideana ou en téléchargeant l'article directement ici.

  • Quand les mulettes se cachent lorsqu'on veut les compter ! : Poster - Conservation et restauration des populations et de l'habitat de la mulette perlière en Europe : Colloque du 26/11/2014 au 27/11/2014, Cucherat, X.; Froment, D.; Philippe, L.; Tapko, N..

Les naïades font partie des organismes les plus menacés à l’échelle mondiale et celles d’Europe ne sont pas épargnées par la crise de la biodiversité. Ce sont des organismes mobiles, qui vivent totalement ou partiellement enfouis dans les sédiments meubles des cours d’eau et connaitre leur abondance est donc primordial pour permettre de remplir des objectifs de conservation, protection, etc. Lorsque sont effectuées des estimations d’abondance dans des cours d’eau, il existe alors de fortes chances pour qu’une partie des individus soit totalement enfouie et échappe ainsi à l’échantillonnage. Les risques de biais d’estimation sont alors importants. L’abondance des mulettes est donc sous estimée, ce qui est particulièrement gênant dans les études de suivis de population ou dans les études d’impacts.

Le poster est disponible en téléchargement ici.

  • Mesures compensatoires pour la biodiversité : comment améliorer les dossiers environnementaux et la gouvernance ? Regnery, B.; Quetier, F.; Cozannet, N.; Gaucherand, S.; Laroche, A.; Burylo, M.; Couvet, D.; Kerbiriou, C., In Sciences Eaux et Territoires (Hors-Série N°12) - 2013. - 7 p.

Résumé : Les compensations d’impacts sur la biodiversité reposent sur une équivalence écologique entre les pertes dues aux projets d’aménagements et les gains attendus par les mesures compensatoires. À partir de l’analyse de quatre-vingt-cinq dossiers de dérogations à la destruction d’espèces protégées, les auteurs ont identifié plusieurs limites dans l’évaluation courante des mesures compensatoires. Sur la base de leurs observations, ils nous proposent des améliorations, tant au niveau scientifique qu’à celui des moyens de gouvernance.

L'article, dont Fabien Quétier (Biotope Conservation) est le co-auteur est disponible dans son intégralité ici sur le site de Sciences, Eaux et Territoires.

  • Inter-annual variability in flowering of orchids : lessons learned from 8 years of monitoring in a mediterraenan region of France, Vogt-Schilb, H.; Geniez, P.; Pradel, R.; Richard, F.; Schatz, B.., In European Journal of Environmental Sciences, Vol. 3, N°2 - 2013. - pp. 129-137.

It is important to evaluate the loss of biodiversity caused by global changes. In the case of orchids, it is still unclear how long the monitoring duration should be chosen in order to achieve a good compromise between the reliability of the orchid dynamics recorded and sampling duration (e.g. years of monitoring). This study aims to propose a method of monitoring orchids. Using a large database, we investigated the inter-annual variability in flwering of orchids in a  French Mediterranean region. The database includes an 8-year-long study (2006–2013) of 47 species at 26 locations in three diffrent types of habitats. The number of individual plants that flwered per species varied signifiantly between years, but not the number of species. Depending on habitat, two to four years were needed to observe the total number of species per location. Therefore, in Mediterranean regions a one-year-study seems to be insuffient to produce reliable results.

La publication dont Helène Vogt-Schilb (Biotope Recherche et Développement) est l'auteur principale est disponible ici et en accès libre sur le site d'European Journal of Enviromental Sciences.

  • Taxonomie et biogéographie des mollusques d’eau douce patrimoniaux : quelles échelles pour la délimitation des taxons et des unités de gestion ? , Prié, V.Paris : Muséum national d'Histoire naturelle (MNHN), 2013. - (Taxonomie et phylogéographie).

Résumé : A l'âge de la 6° extinction, il y a un besoin urgent pour les acteurs de la conservation et pour les biologistes de terrain de pouvoir s'appuyer sur une taxonomie qui soit opérationnelle, à la fois dans les méthodes (expertise taxonomique) et dans les concepts (listes de références). Dans ce travail, je teste l'hypothèse selon laquelle le contexte d'insularité continentale produit par la structure des aquifères, quelqu'en soit l'échelle, favoriserait l'émergence d'unités évolutives distinctes. Cette hypothèse est testée en étudiant deux modèles, les bivalves à l'échelle de la France métropolitaine et les gastéropodes stygobies à l'échelle des systèmes karstiques du nord-montpelliérain. Pour cela, une approche de taxonomie opérationnelle est développée pour les deux modèles, dans l'optique de permettre leur prise en compte effective dans les mesures de conservation.

La thèse de Vincent Prié (Biotope Recherche et Développement) peut être consultée dans son intégralité ici et sur le site des thèses en ligne.

  • Les enjeux de l’équivalence écologique pour la conception et le dimensionnement de mesures compensatoires d’impacts sur la biodiversité et les milieux naturels, Quetier, F.; Quenouille, F.; Schwoertzig, E.; Gaucherand, S.; Lavorel, S.; Thiévent, P., In Sciences Eaux et Territoires (Hors-Série N°7) - 2012. - 7 p.

Résumé : L’évolution du contexte réglementaire a renforcé l’obligation de compenser « en nature » les impacts sur la biodiversité qui n’ont pas pu être évités ou réduits. Dans ce contexte, l’évaluation de l’équivalence entre les pertes causées par ces impacts et les gains de biodiversité attendus des actions de compensation suscite des questions scientifiques et techniques quant aux concepts et connaissances à mobiliser et aux méthodes d’évaluation à développer et mettre en œuvre.

Cet article, dont Fabien Quétier (Biotope Conservation) est l'auteur principal est disponible dans son intégralité ici sur le site de Sciences, Eaux et Territoires.

  • Étude des mouvements d'oiseaux par radar en France : Analyse des données existantes, Actes du 32e Colloque Francophone d'Ornithologie (CFO) , 13-14 décembre 2008, Govaere, A., ; Devos, S., ; Elleboode, C., ; André, Y., ; Delcourt, V., ; Lagrange, H., . - Paris : Centre Ornithologique d'Ile-de-France (CORIF), 2008. - pp. 51-64.

Résumé : L'utilisation du radar pour la détection des oiseaux et le suivi de leurs déplacements a été développée dans plusieurs pays (Pays-Bas, Danemark, Allemagne, Etats-Unis…). En France, cette technique est utilisée depuis 2003, notamment dans le cadre des études préalables à l'installation de parcs éoliens. Près d'une soixantaine de sites ont déjà fait l'objet d'un suivi par radar et ont permis de détecter près de 3 millions d'échos radar au cours de ces cinq dernières années. L'analyse de ces données apporte des informations inédites sur l'importance des flux (notamment nocturnes), les altitudes de vol, l'évolution journalière…

L'article présenté au 32ème Colloque de la CFO est disponible ici.