Lancement du projet COMBO en Guinée

Lancement du projet COMBO en Guinée

Biotope - 23 Juin 2016

Après Madagascar en mai dernier, le projet COMBO (COnservation, Minimisation des impacts, et compensation au titre de la BiOdiversité, en Afrique), a été lancé lors de la table ronde « mines et biodiversité » qui s’est tenue à Conakry du 07 au 09 juin 2016. Ces trois journées, organisées conjointement par la Société Financière Internationale (IFC) et le projet COMBO constituent une suite très attendue de l’atelier qui s’était tenu à Conakry sur le même sujet en mars 2012.

Les travaux de la table ronde ont été ouverts par le Ministre des Mines et de la Géologie, et clôturés par la Ministre de l’Environnement, des Eaux et Forêts.

Plus d’une centaine de personnes étaient présentes et tous les secteurs d'activité du pays étaient bien représentés, que ce soit au sein de l’administration (mines, environnement, énergie, etc.), de la société civile, ou des entreprises (y compris des bureaux d’études). La table ronde a été l’occasion d’échanger sur l’importance de considérer les impacts cumulés des nombreux projets miniers en développement dans le pays, en particulier sur la biodiversité. La nécessité d’une approche stratégique (allant au-delà d’un projet minier particulier) a été validée pour pouvoir gérer les impacts cumulés.

En Guinée, le projet COMBO sera mis en oeuvre par la société Biotope, jusqu’à fin 2019. Outre les experts internationaux, une assistance technique permanente va être mise en place à partir de septembre 2016, accueillie chez l’ONG Guinée Écologie.

Plus d'informations sur le projet COMBO :

L’équipe de COMBO qui a pris part au lancement du projet en Guinée : Saliou Diallo (Guinée Écologie), Hugo Rainey (WCS), Catherine André (Biotope), Kerry ten Kate (Forest Trends) et Fabien Quétier (Biotope), de gauche à droite. - Crédits : Biotope