L'hydrolienne à Orléans, premiers résultats encourageants

L'hydrolienne à Orléans, premiers résultats encourageants

Biotope Centre Bourgogne - Janvier 2016

Biotope Centre Bourgogne est en charge d’étudier l’impact de l’hydrolienne sur la faune et la flore ainsi que définir les méthodologies d’études d’impacts environnementales adaptées à son installation et à sa maintenance. L'hydrolienne fluviale en place à Orléans possède des turbines spécifiques au projet Hydrofluv.

« Pour compléter le dossier d'occupation temporaire, nous avions étudié la faune et la flore de l'ensemble du site, pour bien savoir quelles espèces étaient présentes et ne pas installer l'hydrolienne n'importe comment, en définissant comment l'ancrer. C'était une évaluation simplifiée mais qui nous a permis de montrer qu'il n'y avait pas d'enjeux environnementaux locaux importants », détaille Laurent Philippe, directeur d'études chez Biotope et responsable du suivi pour l'hydrolienne.

Tous les quinze jours, une observation de la faune et de la flore est faite sur place pour étudier le comportement des animaux. Ceci est couplé avec d'autres observations grâce à du matériel disposé à proximité de l'hydrolienne, des caméras avec détecteurs de mouvement et un enregistreur de sonagrammes pour les chauves-souris.

Et les premiers résultats ne montrent pas d'impact négatif sur le milieu naturel. « Certains oiseaux ont même niché dessus », poursuit le responsable du suivi. Toutefois, ces résultats sont à confirmer car l'hydrolienne, ayant été raccordée au réseau électrique il y a seulement quelques semaines, a passé de longues périodes en position relevée.

Les analyses de Biotope se poursuivront jusqu'à la fin de l'expérimentation de ce prototype unique en fleuve.

Plusieurs articles ont fait état récemment de ce beau projet :

 

Hydrolienne à Orléans - Crédits : Laurent Philippe, Biotope