Nouvelle publication scientifique pour Biotope : suivis chiros sur mâts de mesures

Nouvelle publication scientifique pour Biotope : suivis chiros sur mâts de mesures

Biotope - 25/09/2017

Charlotte Roemer, chiroptérologue doctorante à Biotope, vient de publier avec Thierry Disca (Biotope Méditerranée) un article à paraitre dans Biological Conservation, volume 215, novembre 2017 : Roemer, C., Disca, T., Courlon, A., Bas, Y., Bat flight height monitored from wind masts predicts mortality risk at wind farms, in Biological Conservation, Vol. 215, Nov 2017, pp. 116-122. L'article est en accès libre jusqu'à début novembre, ensuite, ce sera ce lien.

Nous vous en proposons un résumé par les auteurs :

Dans beaucoup de pays, les suivis acoustiques avant aménagement sont obligatoires afin d’évaluer les impacts des projets éoliens. Dans ce but, l’utilisation de mâts de mesures pour estimer l’activité des chiroptères et donc prédire le risque de collision est hautement recommandée par les comités de conservation dans le monde entier. Cependant, le degré avec lequel les collisions peuvent être prédites à partir de suivis acoustiques sur mâts de mesure a été fortement débattu.

Afin d’évaluer cette relation, des séries de microphones ont été installées sur 23 mâts de mesure dans le but d’enregistrer et localiser l’activité des chiroptères sur l’axe vertical au cours de 3 260 nuits. Pour chaque espèce, nous avons également calculé un indice de sensibilité aux collisions basé sur les données de mortalité récoltées dans la littérature et corrigées par l’abondance des espèces. Nous démontrons que l’index de sensibilité aux collisions est corrélé avec le temps passé à hauteur de pale.

Les enregistrements acoustiques nous ont permis d’établir une référence pour les proportions de temps passé en altitude chez plus de 16 espèces européennes de chauves-souris. La corrélation que nous démontrons ici entre le temps passé en altitude – mesuré par suivi acoustique sur mâts de mesure – et les mortalités de chiroptères soutient fortement le fait que les estimations d’activité à partir de mâts de mesure sont appropriées pour les études d’impact d’éoliennes.

Couverture Biological Conservation - Crédits : Elsevier