Publications malacologiques pour Biotope

Publications malacologiques pour Biotope

Biotope SIDI - 01/09/2017

Plusieurs publications dans la presse scientifique ce mois-ci par Vincent Prié, malacologue.

Il s'agit d'un article à propos de la station de Margaritifera marocana de l’Oued Bouhlou découverte en 2016, qui a été visitée avec d'autres membres de Biotope lors d'un projet de l'entreprise dans la région. C'est la découverte de la deuxième station mondiale d’une des 100 espèces les plus menacées du monde, la Grande Mulette Marocaine, et on la trouve en abondance dans un canal d’irrigation.

Des inventaires malacologiques intensifs, couplés à l’analyse de l’ADN environnemental, ont conduit à la découverte de nouvelles populations de Moules quagga Dreissena rostriformis bugensis (Andrusov, 1897), une espèce de bivalve dulçaquicole introduite et envahissante dans le bassin versant du Rhône. Cette progression représente non seulement la colonisation d’un nouveau bassin versant côtier (le Rhône coule vers la mer méditerranée), mais aussi un bond spectaculaire de 400 km au sud de son aire de répartition. Les potentielles routes de colonisation future, via les canaux, sont discutées. Pour la première fois, nous proposons d’utiliser l’ADN environnemental pour démontrer l’absence, ouvrant la voie à des méthodes d’avenir pour le suivi des espèces dulçaquicoles envahissantes.

  • Prié V. 2017. Newly overlapping ranges : First records of the potomoda littoralis (Cuvier, 1798) Infestation by the european bitterling rhodeus amarus (Bloch, 1782). Journal of Conchology, 2017, Vol. 42, N).

Bien que protégée en France, la Bouvière Rhodeus amarus, y est introduite depuis le 12° siècle. Ce poisson, qui pond ses œufs dans certaines espèces de moules d’eau douce, a donc été mis en contact avec les espèces de l’Europe de l’Ouest seulement récemment. Pour la première fois, nous avons pu montrer que ce parasite s’était adapté à la Mulette des rivières, Potomida littoralis, qui n’est pas présente dans l’aire de distribution originelle de la Bouvière. Des alevins y ont été découverts en 2016 dans l’Allier et dans l’Ardèche. La Bouvière constitue donc une menace supplémentaire pour la Mulette des rivières, considérée comme en danger d’extinction par l’IUCN.

La moule quagga Dreissena rostriformis bugensis filtrant les eaux de la Saône - Crédits : V. Prié, Biotope