Redécouverte d’une orchidée terrestre au Mozambique

Redécouverte d’une orchidée terrestre au Mozambique

Biotope - 18/11/2015

Biotope, dans un partenariat bénévole avec la fondation IGF (Fondation Internationale pour la Gestion de la Faune), a réalisé en 2011 un inventaire préliminaire des oiseaux et des orchidées dans la réserve Nationale de Gilé, au Nord du Mozambique. Lors de cet inventaire, de petites feuilles d’orchidées terrestres ont été repérées. Malheureusement, la floraison tardive n’a pas permis leur identification.

Frédéric Melki, responsable de la mission orchidées, a ainsi demandé à Samy Julliand et Céline Meunier (volontaires internationaux pour IGF sur place) de surveiller leur floraison. Vers la mi-mars, à la floraison effective, il s’est avéré que la plante possède un épi de fleurs jaunes et curieusement velues. Le travail d’identification conduit sans ambiguïté à Habenaria villosa Rolfe, considérée jusqu’à présent comme disparue. Cette orchidée terrestre a été décrite pour la première fois en 1898 par Rolfe et a été observée pour la dernière fois dans le district de Thyolo au Malawi en 1991 (station détruite cette même année).

Habenaria villosa photographiée à Gilé. La feuille unique, cordiforme, plaquée au sol et au dessin argenté et vert sombre est très caratéristique. En outre, la tige velue est nettement visible sur la photographie. Crédits : S. Julliand Habenaria villosa photographiée à Gilé. On observe la position de la fleur avec son labelle dirigé vers le haut, ainsi que les pétales très inégalement bilobés. Crédits : S. Julliand

La réserve Nationale de Gilé est donc aujourd’hui le seul site au monde où l’espèce est connue. Maintenant, il s’agirait de rechercher d’autres stations dans la réserve, de faire des analyses génétiques sur les tissus de ces orchidées afin de préciser la position de la plante au sein du genre Habenaria et d’appliquer une gestion conservatoire in situ des stations identifiées.

Cette belle redécouverte a fait l’objet d’un article publié dans le dernier numéro de L’Orchidophile daté de décembre 2015, n°207, Vol. 46 (4). L'article été rédigé par Frédéric Melki, Samy Julliand et Céline Meunier.

L'Orchidophile, décembre 2015, N°207, Vol. 46 (4) - Crédits : SFO