Le Tour de France et la tranquillité des vautours

23/07/2018

La tranquillité des vautours lors du Tour de France

Le 25 juillet, lors de l’étape pyrénéenne entre Bagnères-de-Luchon et Saint-Lary Soulan, d’innombrables fans du Tour de France se masseront sur les bas-côtés du col de Portet. Non loin des camping-cars, un couple avec enfant(s) sera l’objet de toutes les attentions. Il s’agit de vautours percnoptères rentrés de leur migration au printemps. Cette espèce protégée risque d’être dérangée par le manège de la Grande Boucle. En particulier par le bruit des hélicoptères qui assurent les vues aériennes si prisées des téléspectateurs.

Ainsi, il a été décidé d’établir un périmètre d’environ 800 mètres autour du nid des vautours que devront contourner les hélicos. En effet, la date de l’étape coïncide avec une période où le petit ne sera pas capable de voler mais battra seulement des ailes. S’il prend peur à cause du bruit et saute, c’est l’accident assuré.

Le respect de la biodiversité fait partie intégrante de la définition du tracé de la course. Nous produisons, avec la collaboration de notre cabinet d’expert Biotope, des études d’incidences Natura 2.000. Ces zones prennent en compte des milieux et des espèces d’oiseaux sensibles pouvant être respectivement impactés par le piétinement du public et le survol des hélicoptères. A.S.O. – Le Tour de France

Ce travail est mené en collaboration avec les opérateurs locaux. Il peut conduire aussi à des interdictions de stationnement, à des restrictions de passage et à la réduction voire à l’interruption des animations sonores de la caravane.

Cette 17e étape n’est pas la seule du Tour de France 2018 à avoir nécessité de telles mesures et un repérage terrain, de la part d’A.S.O. et de ses partenaires.

Lire l’article original à ce sujet : https://www.20minutes.fr/planete/2298819-20180629-pyrenees-tour-france-va-devoir-adapter-tranquillite-couple-vautours

A lire également

Toutes les actualités