COHAB – Identification de solutions pour une cohabitation entre chimpanzés et communautés locales dans le Fouta-Djalon (Guinée)

08/07/2021

Note de communication sur la mission COHAB du 1 au 17 juin 2021 

COHAB est un projet financé par la fondation ARCUS et mis en œuvre par Biotope, en partenariat avec Guinée Ecologie, Jane Goodall Institute et LEAF Inspiring Change. L’objectif de ce projet de 3 ans est d’identifier des solutions pour améliorer la cohabitation entre chimpanzés et communautés locales dans le Fouta-Djalon en Guinée. 

Après plusieurs reports du fait du contexte sanitaire, l’équipe de consultants de Biotope, Anna, Suzanne et Thierno, appuyés par Sylvie de l’Université libre de Bruxelles, a pu se rendre en Guinée en juin dernier pour poursuivre les activités du projet COHAB.  

En étroite collaboration avec les communautés locales du Fouta-Djalon, l’équipe a animé des ateliers de « Jeux Sérieux » et de cartographie participative au sein des trois sites pilotes du projet : Kéwé, Pellel Koura et Sabé. Le dialogue avec les communautés villageoises s’est organisé autour de deux séances d’ateliers, réunissant les mêmes participants (femmes, hommes, jeunes ou aînés) : 

  • Un premier atelier d’« initiation » au jeu permettant aux participants de découvrir et de se familiariser avec cette approche innovante de concertation; 
  • Un deuxième atelier d’« exploration » permettant aux participants de s’approprier l’outil, pour explorer des scénarios d’avenir, identifier et tester leurs propres solutions de cohabitation hommes-chimpanzés. 

Le jeu « COHAB » utilisé pour la mission, a été spécifiquement développé pour ce projet et est issu d’un travail de co-construction avec notre partenaire Leaf Inspiring Change, expert dans le développement de « Jeux Sérieux ». Il est adapté au contexte agro-écologique et socio-économique du Fouta-Djalon et modélise les interactions agriculture/forêt/chimpanzés. 

Une séance de cartographie participative a également été réalisée dans chacune des communautés pour identifier les éléments clés du paysage en lien avec les usages des ressources naturelles (zone de culture, zone de chasse, points d’eau, etc.). Ce travail de cartographie a permis de compléter le diagnostic socio-écologique de chacun des sites pilotes, et facilitera par la suite la spatialisation des solutions de gestion ou de cohabitation qui émergeront du projet COHAB, une étape indispensable à leur mise en œuvre opérationnelle sur le terrain. 

En complément des activités de suivi participatif des chimpanzés, réalisées dans les sites pilotes avec Guinée Ecologie et Jane Goodall Institute, l’équipe de Biotope et ses partenaires poursuivrons activement le dialogue avec les communautés jusqu’en juin 2022, afin de travailler sur les différentes solutions ayant émergé du jeu, de définir leurs modalités de mise en œuvre et de prioriser les actions pour leurs réalisations sur le terrain.

A lire également

Toutes les actualités